Isolants biosourcés : L’écologie au service de l’isolation

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
isolants-biosources-

L’écologie est au cœur de nos préoccupations actuelles et intervient dans tous les domaines, y compris dans l’isolation thermique. De plus en plus, le choix se porte sur les isolants biosourcés, également appelés isolants naturels.

Ces produits, issus de la biomasse animale et végétale comme le chanvre, le papier, le liège, les plumes, etc., permettent de réduire la consommation énergétique. Les isolants biosourcés sont de plus en plus sollicités par les professionnels pour diverses raisons.

4 Isolants biosourcé

Un isolant biosourcé est un matériau d’isolation qui est dérivé de produits naturels et renouvelables, souvent d’origine végétale ou animale. Ces matériaux sont considérés comme plus écologiques que les isolants traditionnels car ils sont renouvelables, nécessitent généralement moins d’énergie pour leur fabrication, et peuvent être recyclés ou compostés en fin de vie.

Voici quelques exemples d’isolants biosourcés :

  1. Le chanvre : Il est utilisé pour produire des panneaux ou des rouleaux d’isolation. Il a de bonnes propriétés d’isolation thermique et acoustique et est résistant à la moisissure.
  2. La laine de mouton : Elle est utilisée pour l’isolation des murs, des toits et des planchers. Elle est naturellement résistante au feu et peut absorber l’humidité sans perdre ses propriétés isolantes.
  3. Le liège : Il est utilisé pour l’isolation thermique et acoustique. Il est résistant au feu et aux insectes, et est également imperméable.
  4. La ouate de cellulose : Elle est fabriquée à partir de papier recyclé et est souvent utilisée pour l’isolation des combles.
  5. Le lin : Il est utilisé pour l’isolation thermique et acoustique. Il est résistant aux rongeurs et aux insectes.

Ces isolants biosourcés sont non seulement respectueux de l’environnement, mais ils offrent également une bonne performance d’isolation, contribuant à l’efficacité énergétique des bâtiments.

Santé humaine et environnementale

Les isolants thermiques contribuent à une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Du fait que leur fabrication ne nécessite pas une forte dépense énergétique, les isolants biosourcés ont un impact positif sur l’environnement, contrairement aux isolants classiques tels que la laine de verre, le polyéthylène ou le polyuréthane. Ils sont sains et n’ont donc aucun inconvénient sur la santé de l’homme et de l’environnement.

Lire cet article  Les différents bloqueurs de fenêtre : Guide complet

Vous êtes donc à l’abri des allergies, des maladies respiratoires, des irritations, etc. Ils sont donc recyclables et écologiques.

Isolation thermique et acoustique favorable

Les isolants biosourcés luttent efficacement contre le froid et l’humidité. Ce sont de bons isolants en matière thermique et phonique. Leur capacité hygrométrique permet d’aspirer l’humidité et de la restituer. Ils favorisent ainsi une bonne régulation de la température. De plus, ces isolants ne prennent pas facilement feu et ne sont pas toxiques en cas d’incendie, contrairement aux isolants classiques.

La qualité de l’air est améliorée et ils absorbent considérablement l’eau en cas de pluie ou de fuite.

Les isolants naturels limitent aussi les transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur, évitant ainsi les changements brusques de température. Ce qui permet de baisser considérablement la facture de chauffage. Ce sont des matériaux utiles pour des travaux d’aménagement neufs ou de rénovation.

Alain Lombard
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Related Posts

Get Curated Post Updates!

Sign up for my newsletter to see new photos, tips, and blog posts.